Rechercher
  • Alliance Communale

Conseil du 29/01: Le monde à l'envers


Stupéfiant est le seul mot que l’on peut trouver pour décrire ce conseil communal du 29 janvier. Alliance communale avait déposé 3 points supplémentaires : primes aux vélos électriques, suppression des déchets plastiques et invitation au Collège à déposer une Déclaration de politique communale. Malheureusement, ce mardi, la démocratie a pris un sérieux coup dans l’aile. L’écologie et l’avenir de notre planète n’étaient pas en reste.


Face à l’urgence climatique, la majorité, Ecolo en tête, a refusé le principe d’accorder des primes communales à l’achat d’un vélo électrique. « Leur prix a tendance à diminuer. On peut en trouver à 1000€ en grandes surfaces » argumente un échevin Ecolo et d’ajouter qu’à défaut d’infrastructures cyclables parfaites, un soutien à l’utilisation du vélo n’est pas une priorité. « La proposition d’Alliance communale visait les bas revenus. Ceux qui n’ont effectivement pas les moyens de se payer un vélo à 1000€ ! Les 300€ de primes provinciale et communale auraient constitué une véritable incitant pour les gens, et en particulier ceux qui éprouvent des difficultés financières. Le vélo électrique devrait être accessible à tous ! Avec une telle absence de volonté, on peut attendre longtemps avant de voir le vélo se généraliser à Grez-Doiceau. » rétorque Luc Coisman, ancien Echevin de la mobilité et de l’environnement.


De même, la proposition de règlement interdisant l’usage d’ustensiles en plastique lors de manifestations publiques organisées par la Commune ou se déroulant dans l’espace public ou au sein d’un espace communal, a été refusée par la majorité sur base du simple argument : « Nous préférons la pédagogie, nous devons réfléchir... ». En attendant, les océans, nos sentiers, nos chemins et nos rivières se remplissent de déchets en plastique. Comme si nous avions tout notre temps... Done is better than perfect !

« C'est d'autant plus interpellant que l'on nous promettait un virage vert, avec Ecolo au pouvoir. Et on a vu ce qu'on a vu : la totalité des mandataires écolo votant contre la prime vélo (directement inspirée par les mesures de Jean-Michel Javaux à Amay) et l'interdiction des ustensiles en plastique à usage unique, s'asseyant sans ciller sur l'urgence climatique que les mêmes dénonçaient avec fracas 2 jours plus tôt dans les rues de Bruxelles... on serait tenté de parler de cynisme. Il ne faudrait pas que, chez Ecolo, renier sa parole devienne une mauvaise habitude ! » conclut Sybille de Coster-Bauchau, ancienne Bourgmestre de Grez-Doiceau.


Alliance communale entend être du bon côté de l’Histoire !

Enfin, sur le troisième point, le Bourgmestre a totalement méconnu ses devoirs en ne transmettant pas dans le délai imparti le point déposé par Alliance communale demandant au Collège de soumettre une déclaration de politique communale.

Le Collège a outrepassé ses droits en déclarant l’irrecevabilité du point. Seul le Conseil communal peut juger de l’irrecevabilité d’un point. « Le collège s’est comporté comme le Politburo de l’époque soviétique en empêchant le Conseil communal de débattre sur un point essentiel de notre démocratie. Il a tenté de nous museler en argumentant que seul le Collège peut soumettre une déclaration de politique communale. Or, le problème ne réside pas sur le fond mais bien sur la forme. Le Bourgmestre avait l’obligation de transmettre le point à l’ensemble des membres du Conseil et le président du Conseil avait lui aussi l’obligation de faire voter par les conseillers communaux de l’irrecevabilité ou non. Un débat devait avoir lieu ! Par son attitude le président s’est discrédité et a manqué totalement d’impartialité. Il s’est finalement assis sur les droits fondamentaux des conseillers communaux. C’est grave… très grave. Sa crédibilité est clairement impactée… voire mise en cause déclare Sybille de Coster-Bauchau.


Alliance communale déposera un recours auprès de la Ministre des Pouvoirs locaux, certaine de son bon droit.


Un déni de démocratie… la législature commence bien !

0 vue